30 janvier – Les nouveaux paradigmes de l’Archive – séminaire – séance 1/6

18 janvier 2019 Aucun commentaire »
30 janvier – Les nouveaux paradigmes de l’Archive – séminaire – séance 1/6

Le séminaire public « Les nouveaux paradigmes de l’Archive » est coordonné par le Conservatoire National des Arts et Métiers (laboratoire Dicen‐IDF) et les Archives Nationales en partenariat avec le LabEx hastec. Il est ouvert aux chercheurs, jeunes chercheurs, étudiants (niveau Master) en archivistique, documentation, et traitement des Data, et professionnels des archives et du Records Management.
Il propose d’analyser les nouveaux paradigmes de l’Archive liés à la généralisation des documents numérisés ou nativement numériques et des données massives. L’enjeu est d’identifier les disruptions liées aux mutations numériques du document, aux flux de data, au rôle des algorithmes, et à l’intelligence artificielle, et d’envisager les conséquences des nouvelles productions issues de la société et des organisations publiques et privées, sur les pratiques archivistiques : Comment les missions traditionnelles de collecte, de conservation, de classement et de communication s’adaptent‐elles déjà et s’adapteront‐elles à ces nouveaux objets?

Comité Scientifique :
Evelyne Broudoux (Cnam)
Ghislaine Chartron (Cnam)
Françoise Lemaire (AN)
Rosine Lheureux (AN)
Yann Potin (AN)
Clothilde Roullier (AN)
Claire Scopsi (Cnam)
Martine Sin Blima‐Barru (AN)


Télécharger le « Programme 2019 du séminaire »


Séance 1 mercredi 30 janvier, 10h00 – 12h30
Cnam Paris, Amphithéâtre Robert Faure, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris


Evolutions terminologiques et conceptuelles de l’archivage en environnement numérique. Changements d’échelle et de granularité
Les fondements pour une science générale d’organisation des documents posés en Europe au début du XXe siècle par Paul Otlet doivent aujourd’hui être repensés pour intégrer le fragment ou la donnée, en tant que description élémentaire de nature numérique représentée sous forme codée, d’une réalité (chose, événement, mesure, transaction, etc.) en vue d’être collectée, enregistrée, traitée, manipulée, transformée, conservée, archivée, échangée, diffusée et communiquée. Le traitement documentaire en tant qu’ensemble de choix et d’actions qui détermine la description et l’accès aux ressources s’adapte et anticipe les futures évolutions. En effet, deux principales modifications sont en cours dans l’écosystème de la gestion des connaissances enregistrées : les données doivent être renseignées au même titre que les documents ; les données peuvent être massives doivent pouvoir être archivées.

Participants :
Claire Scopsi introduction scientifique
Martine Sim Blima Barru, Responsable du département de l’archivage électronique et des archives audiovisuelles des AN.
Bertrand Caron, Expert métadonnées de préservation, Bibliothèque Nationale de France

Animation : Rosine Lheureux, Claire Scopsi



Séance 2 – mercredi 13 mars – 10h00 -12h30 – lieu : Archives Nationales, Site de Pierrefitte, salles de commission 3 et 4
Le traitement des données de masse

Séance 3 – mercredi 22 mai, 10h00-12h30 – lieu : Cnam, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris
Permanence des missions et nouvelles techniques de la preuve.

Séance 4 – mardi 25 juin – 10h00 -12h30 – lieu : Archives Nationales, Site de Pierrefitte, salles de commission 3 et 4
Narration 1 –Instruments de recherche et nouvelles formes de narrations

Séance 5 – 14 ou 21 octobre – 10h00 -12h30 – lieu :Cnam Paris
Narration 2 – Interfaces graphiques et sémiologies numériques

Séance 6 – 18 19 ou 25 novembre –  10h00-12h30 – lieu : Archives Nationales, Site de Pierrefitte
Entre amnésie et hypermnésie. Effacements, tris et disparitions

A lire aussi