Conseil scientifique Hastec (CoS)

Miruna ACHIM, Professeure à l’Universidad Autónoma Metropolitana (Mexico)

 

Fernando BOUZA, Professeur d’Histoire moderne à l’Université de Madrid (Espagne)

 

François-Xavier FAUVELLE, Professeur au Collège de France, Historien et archéologue

 

Martin KINTZINGER, Professeur d’histoire médiévale à l’Université de Munster (Allemagne)

 

Irina PODGORNY, Chercheure au CONICET et directrice des archives du Museum d’Histoire naturelle de La Plata (Argentine)

 

Sheldon POLLOK, Arvind Raghunathan Professor of Sanskrit and South Asian Studies, Columbia University (New-York), General Editor, Murty Classical Library of India, Harvard University Press

 

Hara PROCOPIOU, Professeure de l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne, Protohistoire égéenne

 

Eric REBILLARD, Professeur à l’Université Cornell (New-York)

 

Hedwig ROCKELEIN, Professeure d’histoire médiévale et moderne à l’Université Georg-August de Göttingen (Allemagne)



Composition et missions du CoS

Le Conseil scientifique du LabEx HASTEC [CoS] est composé de 9 membres extérieurs au LabEx, dont 2 au moins sont des étrangers. Il élit un président en son sein (pour trois ans, le mandat n’étant pas renouvelable). Le directeur du LabEx, et avec lui le Comité exécutif, assistent comme invités aux travaux du CoS. Le Conseil scientifique se réunit au moins une fois par an, sur convocation du président – qui fixe l’ordre du jour –, ou sur demande de la moitié des membres du Conseil de direction.

Le Conseil scientifique est consulté sur toute question concernant la politique scientifique, de formation et de valorisation d’HASTEC. Notamment, le Conseil scientifique :

1. donne son avis sur l’évolution du périmètre d’HASTEC et sur la création ou la suppression deprogrammes de formation ou de recherche ;

2. examine le rapport d’activité et le programme annuels et formule à leur sujet des propositions ;

3. examine les orientations des actions conduites au titre de la valorisation.

Les membres du CoS peuvent être sollicités pour l’évaluation des dossiers de demandes d’attribution de moyens, ou de candidatures aux contrats de recherche, qui sont soumis aux arbitrages du Conseil de direction ou des jurys de sélection. Ils peuvent être invités, en cas de besoin, aux réunions du Conseil de direction lorsque l’ordre du jour comporte des questions de stratégie scientifique. Le Conseil scientifique communique au CoDir ses observations sous forme d’un rapport.